brun


brun

brun, brune [ brœ̃, bryn ] adj. et n.
• 1080 aussi « brillant »; bas lat. brunus, du germ. brun;cf. all. braun
1 De couleur sombre, entre le roux et le noir. bistre, brunâtre, châtain, chocolat, 2. kaki, 1. marron, mordoré, puce, sépia, 1. tabac, terreux. La couleur brune de la châtaigne. Ours brun. Cheval à robe brune. alezan, bai. Des cheveux bruns. Peau brune. foncé; bronzé, hâlé. Pigment brun de la peau. mélanine. — (Opposé à blond) Bière brune; subst. boire une brune. Tabac brun, cigarettes brunes; subst. fumer des brunes. Comm. (opposé à blanc) Produits bruns : radio, hi-fi et matériel audiovisuel à usage domestique.
2Qui a les cheveux (souvent le teint) bruns. Elle est très brune. Subst. Un beau brun. « Une petite brune vive et piquante » (Rousseau).
3(des chemises brunes des hitlériens) Fasciste, d'extrême droite. « les nostalgiques de l'ordre brun » (Le Nouvel Observateur, 1994).
4 N. m. Cette couleur. Tirer sur le brun. Cheveux d'un brun roux ou brun-roux, brun foncé. Brun à reflets dorés. mordoré.
Substance de cette couleur en peinture. Un tube de brun Van Dyck.
⊗ HOM. poss. Brin.

brun nom masculin Couleur brune. Matière colorante brune. Maladie des aiguilles de l'épicéa, causée par un champignon. ● brun (homonymes) nom masculin brin nom masculinbrun, brune adjectif (bas latin brunus, d'origine germanique) D'une couleur intermédiaire entre le roux et le noir. (La couleur brune est un orange plus ou moins jaune, peu saturé et de clarté faible.) Se dit de cheveux de cette couleur. Se dit d'une peau foncée ou bronzée, de quelqu'un qui a cette peau, ce teint : Elle est revenue toute brune de la mer.brun, brune (difficultés) adjectif (bas latin brunus, d'origine germanique) Accord Des cheveux bruns, mais des cheveux brun clair, des chevelures brun foncé. Voir grammaire : adjectifs de couleur. ● brun, brune (expressions) adjectif (bas latin brunus, d'origine germanique) Bière brune, bière fabriquée à partir de malts spéciaux (caramel, torréfié) ajoutés au brassage. Produits bruns, ensemble des appareils équipant la salle de séjour ou le bureau (récepteur TV, magnétoscope, matériel de haute-fidélité et d'audiovisuel, micro-ordinateur, etc.). [S'oppose à produits blancs.] Race brune des Alpes, race bovine d'origine suisse (schwyz), bonne laitière, bien adaptée aux climats chauds et secs. Sauce brune, sauce de base obtenue à partir d'un fond brun lié. Sol brun, sol des régions tempérées de plaine ou de basse montagne, en équilibre avec la forêt feuillue et développé sur de nombreux matériaux non calcaires ou décarbonatés. Tabac brun, tabac dont la fermentation a été poussée jusqu'à son terme et qui a subi une opération de torréfaction. ● brun, brune (homonymes) adjectif (bas latin brunus, d'origine germanique) brin nom masculinbrun, brune (synonymes) adjectif (bas latin brunus, d'origine germanique) Se dit de cheveux de cette couleur.
Contraires :
Se dit d'une peau foncée ou bronzée, de quelqu'un qui...
Synonymes :
- basané
- boucané
- bronzé
- hâlé
Contraires :
- pâle
brun, brune adjectif et nom Qui a les cheveux bruns : Un grand brun aux yeux noirs.brun, brune (citations) adjectif et nom Alfred de Musset Paris 1810-Paris 1857 Si je vous le disais pourtant, que je vous aime, Qui sait, brune aux yeux bleus, ce que vous en diriez ? Poésies, À Ninon

brun, brune
adj. et n.
d1./d adj. De couleur foncée entre le roux et le noir. Cheveux bruns. Le marron est un rouge brun.
(Québec) Un chandail brun pâle, clair, foncé.
|| Dont les cheveux sont bruns. Elle est très brune.
|| Subst. Une jolie brune.
Une brune, en parlant d'une bière ou d'une cigarette.
d2./d adj. (En parlant de la peau.) Jaune foncé. Teint brun.
|| Subst. (Afr. subsah.) Personne de race noire dont la peau n'est pas très sombre. Syn. teint clair.
d3./d n. m. Couleur brune. Ce drap est d'un beau brun.

⇒BRUN, UNE, adj.
A.— Vx ou littér. [En parlant de l'obscurité de la nuit] Sombre, obscur. La nuit brune :
1. Quand Didace Beauchemin s'éveilla, il faisait encore brun. Il s'était assoupi seulement.
GUÈVREMONT, Le Survenant, 1945, p. 81.
Au fig., vieilli [En parlant de pers. ou de leurs états d'âme] Sombre, mélancolique. Ma tristesse moins brune (M. ROLLINAT, Les Névroses, 1883, p. 17).
B.— Usuel
1. D'une couleur qui rappelle celle des feuilles mortes. La couleur brune; un ours brun; des cheveux bruns; les chemises brunes (des militants hitlériens). Les brunes châtaignes (CLAUDEL, La Jeune fille Violaine, 1re version, 1892, p. 568); ses bras (...) bruns de crasse et de hâle (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 93) :
2. ... des vignobles clairs, des blés dorés, de petits bois, des labours bruns où les raies de la charrue font un grave décor, ...
BARRÈS, La Colline inspirée, 1913, p. 77.
Emploi adj. inv. (suivi d'un adj. qui précise la nuance). Une masse de cheveux brun clair (G. ROY, Bonheur d'occasion, 1945, p. 12).
Emploi subst.
a) [Sing. et plur.] Un brun, des bruns. Une (variété de) couleur brune, des couleurs brunes :
3. Il me semble à peine nécessaire de faire remarquer que la couleur pure est absente de ses œuvres [de Rembrandt], auxquelles les gris et les bruns suffisent, avec, par ci, par là, quelques tonalités qui suggèrent l'apparence colorée des choses.
LHOTE, Peint. d'abord, 1942, p. 19.
b) [Au sing., en parlant de vêtements] il était habillé de brun (BOSCO, Le Mas Théotime, 1945, p. 213). Le brun lui va bien.
c) [Au fém. sing.]. P. ell., fam. Une [cigarette] brune, une [bière] brune :
4. Charles Leroy redemandait de la brune, de la Munich.
ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, p. 414.
2. P. méton. [En parlant de pers.]
a) Dont les cheveux sont bruns. Ce joli petit garçon brun bouclé (QUENEAU, Loin de Rueil, 1944, p. 230).
Emploi subst.
Masc. ou fém. Celui, celle dont les cheveux sont bruns. Un grand brun, une petite brune, une belle brune :
5. Cette Angleterre nationaliste, insulaire, plus repliée sur elle-même que jamais, qu'a-t-elle fait de ses fils blonds, sportifs? D'où sortent ces flots de bruns si moyens, étroits d'épaules, brachycéphales anémiques à lunettes d'or?
MORAND, Londres, 1933, p. 115.
Fig., fam. Aller de la brune à la blonde, courtiser la brune et la blonde. Être volage :
6. Maître Alfred L'Ambert, après avoir longtemps voltigé de la brune à la blonde, avait fini par s'éprendre d'une jolie brunette aux yeux bleus.
ABOUT, Le Nez d'un notaire, 1862, p. 22.
b) Plus rare. Dont la peau est brune. Synon. basané. Un jeune homme très brun (...) avec des cheveux gris (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1857, p. 359).
Rem. On rencontre dans la docum. les néol. a) Brunasse, adj. (CHARDONNE, Attachements, 1943, p. 189). b) Bruneur, subst. fém. (J. DE LA VARENDE, Six lettres à un jeune prince, 1955, p. 153). Le fait d'être brun.
PRONONC. ET ORTH. :[], fém. []. On signale gén. une tendance à la substitution de [] à [], dans tous les mots en cause (bien que chez les aut. consultés l'obs. se rapporte à la graph. un, sans mention de eun). Le phénomène est signalé à partir de 1902 au moins, dans ROUSS.-LACL. 1902, p. 6 de la 2e part.; v. aussi MART., Comment prononce 1913, p. 149; Ch. BRUNEAU, Manuel de phonét. pratique, Paris, Berger-Levrault, 1931, p. 122; A. MARTINET, La Prononc. du fr. contemp., Paris, Droz, 1945, p. 148. Dans le cadre des théories pragoises, ce phénomène s'explique par le faible « rendement fonctionnel » de l'« opposition » [] \brun [] (GOUG. Phonol. 1935, p. 34; A. MARTINET, loc. cit.).
ÉTYMOL. ET HIST. — A.— Adj. 1. Ca 1100 « poli, luisant » (Roland, éd. Bédier, 1043) — fin XIIIe s., ADENET LE ROI, Beuve de Commercy, 2756 dans T.-L.; 2. ca 1100 « d'une couleur sombre, entre le roux et le noir (en parlant notamment du teint) » (Roland, 3821), employé substantivement p. ell. pour désigner une personne au teint et aux cheveux bruns (fin XIIe s. G. DE PONT-STE-MAXENCE, St Thomas, 1970 dans T.-L.). B. — Subst. 1. 1350-75 « couleur brune » (ESPINAS, PIRENNE, Rec. documents relatifs à l'hist. de l'industr. drapière en Flandre dans IGLF Techn.); 2. p. ext. 1502 « substance de cette couleur en peinture » (G. COHEN, Livre de conduite du régisseur, p. 515 dans IGLF Techn.).
Du germ. « brun » (corresp. à l'all. braun) introduit dans la Romania, prob. par les mercenaires germ. qui l'ont peut-être employé pour qualifier des chevaux (BRÜCH, p. 100); latinisé en brunus, attesté au VIe s. par Isidore (cité par Kluge dans Z. rom. Philol., t. 41, 1921, p. 679; SOFER, Lateinisches und Romanisches aus den « Etymologiae » des Isidorus von Sevilla, Göttingen, 1930, p. 173 met en doute l'attribution de cette glose à Isidore) et au VIIIe s. dans les gloses de Reichenau (éd. Foerster et Koschwitz, Altfranzösisches Übungsbuch, col. 27, leçon du ms. de Karlsruhe 86, VIIIe s.).
STAT. — Brun. Fréq. abs. littér. :1 370. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 295, b) 2 778; XXe s. : a) 2 198, b) 1 910. Brune. Fréq. abs. littér. :1 708. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 574, b) 3 318; XXe s. : a) 3 201, b) 2 216.
BBG. — BERNELLE (A.). Brun. Vie Lang. 1961, pp. 352-354. — DE GOROG 1958, p. 94. — DUCH. 1967, § 19. — GOUG. Mots t. 1 1962, p. 279. — RAT (M.). Le Blond et le brun. Vie Lang. 1967, pp. 318-324. — ROG. 1965, p. 15. — SIGURS 1963/64, p. 86, 427. — WALT. 1885, p. 80.

brun, brune [bʀœ̃, bʀyn] adj. et n.
ÉTYM. 1080, aussi « brillant », « luisant »; du bas lat. brunus; du germanique brūn; cf. all. braun, angl. brown.
———
I Adj.
1 D'une couleur sombre entre le roux et le noir. Bistre, brunâtre, brunet (vx), châtain, chocolat, marron, maure (tête de maure), nègre (tête de nègre), tabac, terreux. || La couleur brune de la châtaigne. || La chair brune d'un fruit trop mûr, blet. || Étoffe de laine brune. 1. Bure (cit. 2 et 3). || Costume, uniforme brun, brun clair. aussi 2. Kaki. || Rendre brun. Brunir. || Brun minéral. Terre (terre d'ombre). || Teint brun; peau brune. || Visage brun. Basané, bistre, bistré, boucané, brique (adj.), bronzé, hâ; et aussi noir (I., A., 2.), tanné. || Avoir les cheveux bruns et les yeux marron. || Cheveux très bruns, presque noirs. || Cheval à robe brune. Bai. || Pelage brun. || Fourrure (cit. 6) brune.Teinture brune à base de brou de noix.
1 (…) je suis attiré par ce qui reste de soleil sur les peaux brunes (…)
Gide, Si le grain ne meurt, II, 1.
2 (…) lui-même, avec sa culotte de bure, sa chemise brune, sa peau recuite (…)
H. Bosco, l'Âne Culotte, p. 51.
tableau Désignations de couleurs.
(Dans des syntagmes, avec une valeur de spécification). || Ours brun (opposé à ours blanc).Sucre brun, non raffiné. || Bière brune (→ ci-dessous, II., 3., Brune, n. f.). || Tabac brun (opposé à blond). || Sauce brune : sauce faite d'un roux éclairci de bouillon.
La chemise brune des militants hitlériens (→ ci-dessous, 3.).
2 Vx (langue class.). Obscur, sombre. || La nuit brune. || « Un temps fort brun » (La Fontaine).Régional (Canada). || « Il faisait encore brun » (Guèvremont).
3 Chemise brune : militant hitlérien, dont l'uniforme comportait une chemise brune.
Par métonymie. Fasciste, d'extrême-droite. || « Tout militant qui vient frapper à la porte du Front (le Front National) est reçu sans préjugés sur son passé idéologique, même le plus brun » (le Nouvel Obs., no 1559, 22 sept. 1994, p. 84).
4 (Personnes). a Qui a les cheveux bruns. || Il est brun (opposé à blond).
b Qui a le teint brun (d'une personne de race blanche). || Elle est naturellement brune. || Il est revenu très brun de ses vacances (opposé à blanc, à pâle). Bronzé, brunir (au p. p.).
———
II N.
1 N. m. et f. (Fin XIIe). Personne qui a les cheveux bruns ou le teint brun. || Un beau brun.Fam. || Salut, beau brun ! (→ Beau blond, plus cour.). || Une brune piquante. || Une brune aux yeux bleus (→ Aimer, cit. 19). || Petite brune. Brunette.
3 Une petite brune vive et piquante (…)
Rousseau, Émile, V.
4 Je n'ai eu que des brunes pour amies, de ces femmes qui ont toujours l'air d'être à l'ombre, comme les sources.
Valery Larbaud, Amants, heureux amants, p. 113.
Fig. La brune et la blonde : toutes les femmes. || Aller de la brune à la blonde. || Courtiser la brune et la blonde.
2 N. m. (1350). Couleur sombre entre le noir et le roux. || Brun clair. || Brun foncé. || Nuances de brun (→ 1. Bure, cit. 2). || Brun chaud à reflets dorés. Mordoré. || Brun végétal; brun de cachou, de garance, de sépia. || Cette étoffe tire sur le brun, elle est d'un beau brun (Académie). || Les bruns d'un tableau. || Cheveux d'un brun roux, clair.
(En fonction adj., invar., brun étant qualifié). || Cheveux brun roux. Auburn. || Une robe brun pâle, brun clair. Carmélite.
5 Et les sièges leur ont des bontés : culottée
De brun, la paille cède aux angles de leurs reins.
Rimbaud, Poésies, XXV, « les Assis ».
(1502). Substance de cette couleur (utilisée en peinture). || Un tube de brun Van Dyck.
3 N. f. || Brune (opposé à blonde). a Bière brune. || Boire une brune. || Préférer la brune à la blonde.
b Cigarette brune. || Fumer des brunes.
6 Vous fumez ? dit-il.
Ce sont des brunes ? dit l'homme.
J.-M. G. Le Clézio, le Déluge, p. 113 (1966).
DÉR. Brunante, brunâtre, brune, brunet, brunir. — V. Brunelle.
HOM. (Du fém.) Brune (n. f.).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • brun — brun …   Dictionnaire des rimes

  • Brun — (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Brun — ist ursprünglich ein althochdeutscher Name. In dieser Form trifft man ihn heutzutage nur noch als Nachnamen an, als Vorname wurde er von der latinisierten Form Bruno verdrängt. Inhaltsverzeichnis 1 Namensträger 1.1 (Vor)name 1.2 Nachname …   Deutsch Wikipedia

  • brun — brun, brune (brun, bru n ; l n ne se lie pas : brun ou blond, dites : brun ou blond ; si brun se trouvait devant son substantif, ce qui n arrive presque jamais, l n se lierait : un brun n Allemand, brun ayant le son du nom de nombre un ; au plur …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Brun — may refer to the following:* the French word derived from the Germanic word for brown (paronym with brin). If applied to hair, see brunette * Brun, Duke of Saxony, died 880Place name*Brun, Armenia, (now Akner) also Romanized as Brrun urname* Ane… …   Wikipedia

  • Brun — Très répandu en France, le nom est surtout porté en Provence et dans la région Rhône Alpes. Il peut désigner celui qui a les cheveux bruns, mais c est aussi un nom de personne d origine germanique, Bruno (racine brun = brillant). On le retrouve… …   Noms de famille

  • brun — BRUN, UNE. adj. De couleur tirant sur le noir. Teint brun. Cheveux bruns. Habit brun. Drap brun. Gris brun, vert brun. Beauté brune. Elle est brune, brune claire.Brun. s. mas. Couleur brune. Cette étoffe tire sur le brun, elle est d un beau brun …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • brun — BRUN, Ă, bruni, e, adj. 1. Cafeniu închis. ♦ (Substantivat, n.) Culoare cafeniu închis. 2. (Despre oameni) Care are pielea negricioasă şi părul negru; brunet, oacheş. – Din fr. brun. Trimis de valeriu, 21.03.2003. Sursa: DEX 98  Brun ≠ blond… …   Dicționar Român

  • brun — brun; brun·fel·sia; brun·ne·ous; brun·ner s; brun·nich·ia; brun·nes·cent; gom·brun; …   English syllables

  • Brün — ist der Name von: Herbert Brün (1918–2000), deutscher Musiktheoretiker und Komponist Theodor Brün (1885–1981), deutscher Maler Brün ist zudem der Name eines Weilers der Bündner Gemeinde Valendas. Siehe auch: Bairbre de Brún (* 1954), nordirische… …   Deutsch Wikipedia